lundi 21 septembre 2009

Bernanos (Georges)

Etre d'avant-garde, c'est savoir ce qui est mort ; être d'arrière-garde, c'est l'aimer encore.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire