lundi 5 octobre 2009

Gracq (Julien)

Tant de mains pour changer le monde et si peu de regards pour le contempler.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire