jeudi 29 août 2019

Singer, Isaac Bashevis

Elle ne survivrait pas à ce choc, Yasha le savait - elle allait dépérir et s'éteindre, comme une chandelle.   Plus d'une fois, il avait vu mourir un être humain dont le coeur s'etait brisé, simplement parce qu'il n'avait  plus aucune raison de vivre.  Certains n'avaient même pas été malades avant de mourir.  Promptement, inexplicablement, l’Ange de la mort avait accompli sa magie.
Isaac Bashevis Singer, Le magicien de Lublin

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire